Visite officielle du Président de la République à Monaco

Après la visite du Prince Albert II à l’Élysée, le 7 décembre 2012, M. François Hollande, Président de la République française, a répondu à l’invitation du Prince souverain par une visite officielle, le 14 novembre 2013.

JPEG

Après son accueil dans la Cour d’honneur du Palais princier, le Président de la République et le Prince ont eu un long entretien en tête à tête qui a renforcé leur relation personnelle.

JPEG

Cet entretien privé a été suivi d’un déjeuner auquel étaient invités autours des deux chefs d’État les membres des délégations officielles et les signataires des accords de recherche qui ont été signés ce jour-là. Du fait de la qualité de la relation entre les participants, la séquence au Palais a débordé de près d’une heure le programme de la visite.

JPEG

Dans le cadre de la relation bilatérale, cette visite était axée dans le cadre de l’emploi, de l’environnement et de l’excellence scientifique et technique de la Principauté.

La première étape a été la visite de Venturi Automobiles. Outre que cette entreprise représente l’ensemble de ces thématiques, elle est aussi un symbole de la symbiose franco-monégasque. En effet, après son rachat d’une entreprise française en faillite, M. Pallanca-Pastor a décidé de centrer ses activité dans le véhicule électrique de pointe. Son centre monégasque, dont l’essentiel des employés sont Français, conçoit des véhicules verts assemblés dans les usines françaises du groupe, dans la Sarthe et en Gironde. Le Président s’est aussi vu présenter, sur plan, la dernière création de Venturi Automobile, une moto électrique de marque Voxan, autre société française reprise par M. Pallanca-Pastor, qui sera présentée en avant-première au Mondial de la Moto, à Paris au mois de décembre.

JPEG

Les deux chefs d’État se sont ensuite rendus au Centre scientifique de Monaco (CSM) où les professeurs Rampal et Allemand, respectivement président du conseil d’administration et directeur scientifique, leur ont présenté leurs laboratoire de pointe dans la recherche environnementale et bio-médicale. Là-aussi un grand nombre des chercheurs sont français.

JPEG

Le Président Hollande et le Prince Albert II ont par ailleurs assisté à la signature de cinq accords de recherche ou liés au développement durables :

  1. le Gouvernement princier a ainsi conclus deux accords avec le Commissariat à l’énergie atomique et une filiale d’EDF portant, pour le premier, sur les énergies renouvelables, et pour le second, sur la création d’un système d’auto-partage d’une cinquantaine de véhicules électriques .
  2. le Musée océanographique et l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER) ont signé un accord cadre de coordination dans le domaine de la biodiversité marine.
  3. pour sa part, le CSM a signé deux accords, un avec l’université de Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines permettant la création d’un laboratoire commun de recherche sur le traitement des maladies du système neuromusculaire (myopathies) et l’autre avec l’université de Sophia Antipolis, l’INSERM et le CNRS d’autre part, en matière de recherche biomédicale basée sur le corail dans les domaines de la lutte contre le cancer et le traitement des pathologies liées à l’âge.

Les deux chefs d’État ont alors chacun délivré une déclaration publique devant la presse, des officiels monégasques et certains représentants de la présence française à Monaco (notamment des dirigeants d’associations, des conseillers du commerce extérieur et autres acteurs économiques, et des Français travaillant pour les autorités monégasques).

JPEG

La visite officielle s’est terminée par un moment de convivialité au cours duquel le Président de la République et le Prince souverains ont pu discuter avec les participants aux cérémonies de signature.

En savoir plus :

Les textes des déclarations publiques :

La visite en images :

  1. les photos (© Présidence de la République - C. Alix)
  2. la vidéo de la déclaration conjointe (Dailympotion)

Dernière modification : 21/09/2016

Haut de page